BOPS

Fondé par trois frères, BOPS est un groupe de garage pop qui voit le jour en 2015 sur la scène rennaise avec un premier EP “156”.

Avec un duo de voix au centre de leurs compositions, les trois frères partagent une vision ingénieuse de la chanson pop.

Pourtant loin de se cantonner à quelques références esthétiques, leur album frappe par sa diversité et fait naître une pop espiègle mais puissante. Les trois frères ont eu le temps de digérer les chœurs des Beach Boys, la pop des Kinks ou les premiers albums de Supergrass avant de s’attaquer aux sons tonitruants de la scène garage et indé américaine des frères D’Addario des Lemon Twigs, de Ty Segall ou de Girlband.

Il aura fallu moins de deux ans aux BOPS pour sortir leur premier album éponyme. Sorti sous le label parisien Mauvaise Foi Records et sur le label anglais RCR à l’hiver 2017, cet opus éponyme permet aux trois frères de partir à la conquête de l’Europe en une soixante de dates

CATHERINE BASEBALL

Né en 2015, le quatuor rennais Catherine Baseball a su se sculpter une esthétique bien à lui. Des horizons de ses différents membres ressort un rock évocateur et lourd en images que ce soit dans ses textes ou sa musique. Toujours dans le clair obscur, ces quatres personnages prennent un malin plaisir à peindre l’ambiguité à chaque seconde. De ces sentiments complexes et implicites ressort une masse sonore innocente et terre à terre. Entre la sérénité et la nervosité, la douceur et la brutalité, Catherine Baseball sait être borderline tout en restant équilibré.

CANNON FODDER

Cannon Fodder est un trio alternant guitare/basse/batterie et piano/basse/batterie.

Leurs influences sont multiples. Ils puisent aussi bien dans le swamp rock australien de Spencer P. Jones, Beast of Bourbon que dans le rock teinté de blues de Greg Cartwright.

Actuellement en finalisation d’enregistrement de leur premier album (sortie prévue 2ème trimestre 2019 sur le prolifique label Beast Records), Alice Martini (basse/choeurs), Nico Wireman (batterie/choeurs) et Chris Martini (guitare/piano/chant) arpentent les routes pour assainir des concerts d’une énergie fulgurante à qui veut les entendre.

DRUIDS OF THE GUé CHARETTE

Oscillants entre garage, psychédélisme, post-punk, space-rock et proto-disco-gothico-exotica-krautrock, les influences des Druides se situent du côté de Black Sabbath, des Black Angels, des Black Lips et de tout un tas d’autres groupes dont les noms commencent exclusivement par « Black ».

Sous leurs oripeaux inoffensifs de garageux du dimanche matin, les Druides sont en réalité les porte-parole d’une secte païenne polythéiste bretonne prônant la consommation hallucinogène de Suze dans les bars-tabacs, l’instauration d’un empire communiste galactique par la force des armes, ainsi que la béatification des tortues ninjas.